Maschinenfabrik Berthold Hermle AGMaschinenfabrik Berthold Hermle AG

From one to another!
User reports

" L'AUTOMATISATION DE LA PRODUCTION
UNITAIRE – VOICI LA CATÉGORIE REINE."

01.04.2020
De gauche à droite : Benjamin Schuh (HPV Hermle Vertriebs GmbH) avec Markus Gräf (responsable Développement des processus) et
Bastian Girg (responsable Marketing + Communication) de la société Werkzeugbau Siegfried Hofmann GmbH.

Le façonnage par fraisage est l'une des dernières étapes du processus et également l'une des plus exigeantes de la fabrication d'outils
de moulage par injection.

À cet effet, le constructeur d'outils et de machines Hofmann mise sur une cellule de fabrication avec quatre
fraiseuses du type C 42 U avec système de nettoyage et de mesure, reliées par un robot.

L'entreprise artisanale spécialisée dans les outils de formage créée par Siegfried Hofmann en 1958 dans une cabane de jardin s'est transfor­mée en précurseur technologique de la construction d'outils et de ma­chines. Désormais, l'entreprise implantée à Lichtenfels est dirigée par Stefan Hofmann en troisième génération et propose des solutions glo­bales, allant de l'outil de moulage par injection jusqu'à l'automation complète.

 

l'opérateur Kevin Stark est responsable de l'équipement des outils et des pièces ainsi que de la vérification des résultats de mesure.

UN FLUX DE DONNÉES SANS ERREURS DANS LE PROCESSUS DE FABRICATION

"À nos yeux, il est important de nous classer en tête sur le plan techno­logique", explique Markus Gräf, responsable du développement des processus de la société Werkzeugbau Siegfried Hofmann GmbH. Le sujet qui préoccupe autant le secteur de la construction de machines que celui de la construction d'outils dans ce contexte est l'automatisa­tion. Ce qui peut sembler banal ne l'est pas, sachant que la construc­tion de moules est à l'origine un métier purement artisanal. "En règle générale, les outils de formage sont des pièces uniques dont nous fa­briquons seulement un voire deux exemplaires au maximum. La mise en place d'une automatisation est donc un grand défi", souligne Gräf. Cela fait déjà quelques années que l'entreprise affronte avec succès cette tâche monumentale : en cas de commande d'un outil de formage suite à sa conception, le système MES central assigne aux différents postes de travail les données nécessaires pour les étapes d'usinage respectives. Il organise également les retours de données, par exemple en provenance des mesures qui sont renvoyés au système de manière automatisée, excluant ainsi pratiquement toute faute de frappe.

Afin d'optimiser également la fabrication des pièces de formage par enlèvement de copeaux, Hofmann investit en 2013 dans deux C 50 U de la société Maschinenfabrik Berthold Hermle AG, automatisés par le biais d'un système de robot RS 3. "Cela fait déjà 20 ans que nous utili­sons des machines Hermle pour notre fabrication et nous savons que nous pouvons compter autant sur la précision que sur le service après-vente et l'assistance", explique Markus Gräf.

Markus Gräf a une certitude : "Il n'existe pas beaucoup de machines sur le marché capables d'usiner avec autant de précision des contours en 3D dans de l'acier trempé."

L'AUTOMATISATION POUR DES PIÈCES INDIVIDUELLES DE HAUTE PRÉCISION.

Lorsque Hofmann souhaitait étendre davantage ses capacités de fa­brication en 2017, les responsables optèrent une fois de plus pour une solution d'automatisation de Hermle : une installation linéaire avec ro­bot ainsi que quatre C 42 U. "Elle rentrait pile dans notre hall", plai­sante le responsable du développement et explique que les centres d'usinage à 5 axes offrent la course la plus importante par rapport à la taille de la machine et qu'ils sont idéaux pour cet éventail de pièces. "Qui plus est, il n'existe pas beaucoup d'installations sur le marché ca­pables d'usiner avec autant de précision des contours en 3D dans de l'acier trempé." Un facteur non négligeable. En effet, les quatre C 42 U servent uniquement à la finition des pièces de formage trempées. "Cette étape prend entre une et 50 heures – c'est pourquoi nous avons besoin d'une machine capable de maintenir une précision constante pendant une période prolongée, sans être influencée par les conditions ambiantes telles que la tempéra­ture ou les réfri­gérants lubri­fiants utilisés", souligne Gräf.

Même si lui et son équipe sa­vaient à quoi s'at­tendre, le résultat les a bluffés. L'ins­tallation RS-L a li­béré plus de ca­pacités que supposé. De plus, les quatre C 42 U offrent un fonc­tionnement parfois deux fois plus rapide que les machines plus an­ciennes – et ce avec une telle précision que Hofmann a été en mesure de réduire considérablement les retouches. À cela s'ajoute le gain de temps résultant de l'automation. "Maintenant, il ne reste plus que l'équipement pour nous freiner", constate Markus Gräf pour finir.

up
arrow up